Catégories
Municipalité Petite enfance Vie scolaire

Vers une 5e classe de maternelle

L’Inspection d’Académie a demandé au maire s’il acceptait de recevoir une 5e classe de maternelle à la prochaine rentrée. Pris au dépourvu, l’élu a donné son accord de principe et va désormais devoir cravacher pour préparer septembre.

La décision doit encore être validée en conseil départemental de l’Education nationale, qui statuera le 14 avril sur les ouvertures de classe pour toute la Charente. Mais l’Inspection d’Académie a d’ores et déjà contacté le maire pour lui demander s’il acceptait de recevoir une 5e classe de maternelle à la prochaine rentrée.

« J’ai évidemment dit oui » précisait Jean-Marc Bouillet vendredi, en fin du premier conseil de la mandature. Et même Il n’y a encore rien d’officiel, l’élu pouvait d’autant moins faire la fine bouche qu’il avait menacé l’Etat d’une grève de la faim, il y a deux ans, pour le maintien d’une classe de maternelle.

En attendant, pour le maire la bonne nouvelle se transforme en galère logistique. « C’est un gros pépin, du genre de ceux qu’on préfère voir arriver en milieu ou en fin de mandat, pas en début » grommelle-t-il. Il ne reste en effet que 5 petits mois pour monter un projet immobilier, obtenir le permis de construire, demander une subvention à l’Etat…

Réduire l’effectif par classe

« C’est d’autant plus regrettable de l’apprendre maintenant que les demandes de DETR (1) se bouclent en début d’année, vers février, et qu’il est trop tard pour obtenir quelque chose cette année. On en a déjà sollicité une pour les vestiaires sportifs. On va demander quand même si on ne peut pas en passer une 2e sur la même année. Chazelles n’a encore jamais demandé, mais ça se fait de temps à autre » explique le maire.

Une commission idoine sur le scolaire sera mise en place, qui se penchera sur ce problème qui mobilisera certainement également la commission urbanisme. « S’il n’est pas encore d’études menées, on pourrait récupérer une partie du dortoir actuel pour ouvrir la classe à la rentrée, tout en lançant la construction d’un nouveau bâtiment qui pourrait accueillir la classe à terme, et plus de places de dortoir-garderie » explique le maire.

La nécessité d’une nouvelle classe tient au fait que la commune n’arrive plus à faire face à la demande de nouveaux enfants. Ils seraient ainsi trop nombreux à la prochaine rentrée selon les prévisions de l’Académie, dans un contexte où les 4 classes de maternelle sont déjà à 30 enfants par classe. L’ouverture d’une 5e classe permettrait, sur le papier, de passer à 24 enfants par classe.

***
(1) Résultant de la fusion en 2010 de la dotation globale d’équipement et de la dotation de développement rural, la dotation d’équipement des territoires ruraux est une aide exceptionnelle que l’Etat octroie aux communes sur la foi de projets précis.

Par Niels Goumy

Journaliste et éditeur de presse, Chazellois depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *