Catégories
Agriculture Municipalité

Commune verte cherche maraîcher !

Bien manger et lutte anti-gaspi aux écoles, défi « familles zéro déchet », liaison douce et maraîchage en circuits courts : Chazelles passe résolument au vert.

La « capitale de la pierre » continue d’entreprendre et de dérouler ses projets, qui embrassent les tendances de l’époque. Sous la houlette de l’élu délégué Jacky Laurin, horticulteur de son état, la commune affecte en effet 2ha de terres privées qu’elle loue, à un projet maraîcher pour lequel elle lance un appel à candidatures.

« Il y a là tout pour réussir un lancement d’activité » vante le maire, qui souligne l’emplacement idéal pour de la vente directe et les débouchés locaux, et promet un soutien communal significatif. Car en échange de la mise à disposition du terrain et d’un accès à l’eau, la commune compte imposer un cahier des charges minimal privilégiant approche bio ou raisonnée et circuits courts. « Nous avons déjà eu deux contacts par bouche à oreille et nous élargissons aujourd’hui l’appel » explique le maire qui mise désormais lucidement sur un véritable démarrage à la saison prochaine : « D’ici là, nous retournerons et préparerons la terre, afin d’être prêts à faire feu ».

Multiples débouchés locaux
Le terrain est à proximité immédiate de la Coulée d’Oc et de la future liaison douce reliant cette dernière au bourg, ce qui devrait permettre de déployer de la vente directe aux particuliers et cyclotouristes de plus en plus nombreux. A l’instar de l’herboriste Marc Buergo installé non loin, il pourra par ailleurs miser sur le dynamisme du commerce local pour amorcer la pompe de ses débouchés.

Le futur maraîcher chazellois pourrait en outre fournir les écoles, lesquelles ont initié cette année un travail inédit de bien manger à l’école et de sensibilisation au gaspillage alimentaire. « En partenariat avec l’association Regalade, et en lien avec la diéteticienne du centre de gestion, nous évaluons et analysons depuis février le gaspillage à la cantine. L’idée est de réduire ce gaspillage avant d’introduire plus de qualitatif » résume l’adjointe Flavie Dubois.

Les enfants de l’école élémentaire sont impliqués dans le programme, chaque classe définissant un menu par mois, tandis que Régalade mène des ateliers de sensibilisation à la cantine même. Si la crise sanitaire a ralenti les opérations, la municipalité mise sur un renouvellement de la carte et des pratiques à la prochaine rentrée.

Défi familles zéro déchets
Chazelles est la 2e commune charentaise après Mansle à initier le défi « Familles zéro déchet » de Calitom, pour lequel des candidats sont actuellement sollicités (inscription en juin). « De septembre à février, il s’agit d’accompagner pendant 6 mois des familles volontaires pour travailler sur la réduction de leurs déchets ménagers » résume Justine Bucelet, conseillère municipale siégeant à la commission environnement. « Nous organiserons des rencontres mensuelles avec Calitom, qui fera notamment visiter ses centres de traitement Valoparc et Atrion et pourra fournir des poules pour le compost, et des intervenants comme Apiketa (producteur chazellois de cosmétiques bio et sans emballage qui apprendra à produire soi-même ses détergents), qui pourra également intervenir dans les écoles… » illustre l’élue.

Par Niels Goumy

Journaliste et éditeur de presse, Chazellois depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *