Catégories
Associations Petite enfance

Année de renouvellement à la micro-crèche

La « Cabane des Chats z’ailés » à Chazelles s’affiche au taquet cette année, avec 12 enfants accueillis.
Comparativement à l’an dernier, l’effectif s’est concentré, avec un nombre d’accueils occasionnels qui continue de reculer, remplacés par des temps plein. Mais la cohorte devrait être considérablement renouvelée en septembre, avec 6 enfants sur 12 qui feront leur sac de «grand» pour intégrer l’école. Si bien qu’après une commission d’attribution tenue en avril, la directrice Noémie Simon misait sur 9 à 10 enfants à partir de septembre.

Sur le front des nouveautés, les couches lavables ont été renouvelées, la première génération datant de l’ouverture de la structure. Une opération en partenariat avec la Régie urbaine de quartier d’Angoulême : « Celles que nous utilisions depuis nos débuts sont fatiguées, nous les changeons pour des couches plus performantes et fabriquées par l’Atelier 9, l’entreprise d’insertion de la Régie » précise la directrice, qui espère ainsi pouvoir convaincre plus de parents des bienfaits du lavable.

Au chapitre des projets 2019, les sorties occupent une bonne place : l’Alpha à Angoulême (en juin), la médiathèque à Ruelle (second semestre), la ferme pédagogique à Rouillac (le 5 juillet)… « Dans le cadre des sorties en médiathèque, nous bénéficions d’une lecture par des documentalistes, dans un espace privatisé… » détaille la directrice qui rappelle que « les parents qui le souhaitent peuvent accompagner les sorties ».

Partenariats, échanges et formation

Les visites croisées avec les écoles voisines sont reconduites, permettant aux petits de la micro-crèche d’apprivoiser ce que sera leur prochaine étape. Les gamins mettent la main à la pâte via un atelier cuisine mensuel. La fête annuelle de la crèche, une journée jeux-barbecue régalera début juillet. Quant au spectacle de Noël, organisé depuis 3 ans avec le relais d’assistantes maternelles de Dignac, il sera évidemment présenté en décembre.

L’an dernier, toutes les salariées de la structure ont suivi une formation de 3 jours sur la communication bienveillante, leur permettant d’approfondir leurs techniques d’écoute et de parole. La démarche se poursuit cette année.

Une psychomotricienne du CAMS de Soyaux est venue 2 fois oeuvrer avec les enfants : « Nous espérons plus en 2019 » précise Noémie Simon, qui ajoute que la présence de la puéricultrice de la PMI se renforce également, avec l’arrivée d’une nouvelle professionnelle. Le partenariat avec l’institut médico-éducatif de Soyaux (EEAP Les Rochers), consistant sur le modèle de celui avec les écoles à une visite croisée avec des 3-7 ans polyhandicapés, est quant à lui à relancer. « De quoi permettre de sensibiliser les petits à la différence ».

Par Niels Goumy

Journaliste et éditeur de presse, Chazellois depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *