Catégories
Non classé

L’ébeniste se lance dans les jouets en bois

Depuis son atelier du Luquet, le menuisier-ébeniste Lionel Maubrun se lance dans la création de jeux et jouets en bois, segment sur lequel il aimerait se positionner à 100% de son temps.

Depuis plus de 20 ans qui fabrique des meubles, Lionel Maubrun rêve de jouets en bois. Mais il n’arrivait pas à structurer cette activité. « La clientèle existe mais elle différente de celle des meubles, ce qui implique de se faire connaître, d’être présent sur les foires, sur Internet… » analyse-t-il. Désormais épaulé dans tout cet aspect des choses par sa compagne Laetitia, l’artisan a concrétisé son rêve en juin. Ses animaux en bois se sont déjà promenés à la cavalcade de Pranzac et au marché de nuit de Charras, et montreront le bout de leur museau à la foire automnale de Mornac le 10 octobre.

Depuis début août, le site reveenbois.fr offre catalogue et possibilité d’achat en ligne. Laetitia Reigner-Champagne a entièrement réalisé cet outil qui a déjà permis d’envoyer des jouets « made in Chazelles » à Paris, Marseille, Grenoble, Châteauneuf-sur-Rhône… « Nous recevons des internautes du monde entier, principalement de l’espace francophone : Madagascar, Canada… Nous avons également eu une commande du Népal » détaille le jeune femme, qui a aussi soigné la communication papier de « Rêve en Bois » (cartes de visite, signalisation des véhicules).

Une connexion naturelle avec l’AH Toupie

Lionel Maubrun est parti sans « business plan », au feeling, et a commencé par créer une gamme, comprenant puzzles, figurines, animaux à bascule, dinettes… Les jouets sont soumis à la critique aiguisée d’Alyssia, la fille de la maison qui à 8 ans ne laisse rien passer. « Toutes les peintures sont à la norme «jouets » et nous travaillons uniquement à partir de chutes de bois issues des meubles ». Un argument écologique qui permet en outre un positionnement très concurrentiel. « Nos prix laissent penser à certains qu’on importe nos jouets, mais en réalité nous estimons simplement que l’artisanat ne doit pas forcément être hors de prix. Et nous voulons que chacun puisse accéder aux jouets en bois ».

Un discours que ne renierait pas Hervé Appiotti, coordinateur de l’AH Toupie, l’association de préfiguration de la petite enfance en Horte-et-Tardoire : « Nous avons un très bon contact avec Lionel et Laetitia avec qui on aimerait bien travailler pour notre ludothèque. Il pourrait devenir le menuisier officiel de l’association, pour nous faire soit des créations originales, soit des copies de jeux non soumis à copyright, soit des jeux géants, répliques à des tailles hors normes de jeux connus ». L’association trouverait avantage à payer ses jouets moins chers que dans le commerce. « Et nous pourrions aussi profiter de réalisations sur mesure, avec une rapidité d’exécution certaine » ajoute Hervé Appiotti, qui apprécie la créativité de Lionel Maubrun.

Par Niels Goumy

Journaliste et éditeur de presse, Chazellois depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *