Catégories
Agriculture Economie

L’économie forestière d’Horte-et-Tardoire planifiée

Le centre d’études techniques et d’expérimentation forestière de la Charente a récemment présenté à une cinquantaine de propriétaires forestiers réunis à Chazelles, son schéma de mobilisation de la ressource forestière du Pays d’Horte et Tardoire, qui a notamment induit un inventaire des propriétés de plus de 4 ha de bois d’un seul tenant sur le territoire du Pays d’Horte-et-Tardoire.

L’intervenant Mathieu Bergeron a présenté des données chiffrées : près de 60% des bois inventoriés sont exploitables dans les 15 ans à venir, soit un volume de bois exploitable important, estimé à 850.000m3. Si les taillis de châtaigniers sont régulièrement coupés, on s’aperçoit que les peuplements de chênes sont sous-exploités. La ressource en bois de chauffage est donc importante, ainsi que celle en châtaigner pour les piquets et plaquettes de chauffage. En contrepartie, le bois d’œuvre est insuffisant et il faut l’importer d’autres régions, ce que regrettent des opérateurs comme la scierie Joslet à Chasseneuil.

Les propositions d’exploitation suggèrent en priorité d’améliorer 2.700 ha de plantations et de peuplements naturels de bonne qualité. Un schéma de desserte propose de créer environ 10 km de pistes empierrées et 140 places de dépôt de bois. Le coût de ces travaux serait rentable, car ils favoriseraient la mobilisation de 250.000 m3 de bois.

Le schéma de mobilisation de la ressource forestière est la 3e action de la charte forestière du Pays, a indiqué Jean-Paul Cailleteau, l’ancien président, après l’édition de la bande dessinée « La forêt en chantier » et d’un vademecum du forestier.

Renseignements
CETEF de la Charente au 05 45 69 23 27.

Par Niels Goumy

Journaliste et éditeur de presse, Chazellois depuis 2005.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *